Soutien psychologique et téléconsultations

La crise sanitaire que nous traversons a des impacts importants sur la santé mentale.

 

L’épidémie de coronavirus, les mesures de restrictions prises pour endiguer l’épidémie, les peurs autour des vaccins...  génèrent et augmentent les difficultés psychologiques chez de nombreuses personnes, surtout, les plus vulnérables. 

 

Je constate lors de mes séances combien les peurs sont importantes (peurs de la maladie, des vaccins,...) et la difficulté d'affronter l'incertitude quant à la durée et l'ampleur de cette situation inédite est grande. 

Les troubles de types anxieux et dépressifs sont en grande augmentation et donnent lieu à des comportements qui peuvent accoître les difficultés des personnes fragiles : La tentation de se replier sur soi, de diminuer ses interactions sociales, le recours aux conduites addictives (drogues, alcool, jeux en ligne, anxiolytiques,...), un syndrôme de glissement sont autant de signes qui s'installent insidieusement et parfois durablement. 

Les psychologues sont là pour vous aider à traverser cette période difficile. Ils vous offrent l’écoute, le dialogue et le soutien nécessaires. Ils sont un rempart contre les décompensations psychiques générées par cette situation inédite. 

 

Dans mon cabinet, tout est mis en place pour vous recevoir dans des conditions de sécurité optimales (distanciation, port du masque, gel...) dans un environnement qui malgré tout reste chaleureux et convivial. 

 

Pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer, afin d’assurer une continuité des soins psychiques auprès d'elles, je propose aussi des téléconsultations par vidéo et téléphone.

La prise de rendez vous se fait par téléphone, au 06 75 27 28 91 ou par mail (mcgriot@gmail.com). Mes honoraires sont les mêmes que pour une séance en présentiel. Le règlement des séances se fait par virement bancaire. 

Je vous livre quelques conseils pour traverser au mieux cette période particulière. 

. ne pas être connecté au flux permanent d’informations anxiogène. Il est important de se tenir au courant de la situation, ne serait-ce que pour apprendre les bonnes nouvelles. Consulter une à deux fois par jour, un site d’informations sérieux est suffisant. 

. profiter des nouvelles technologies pour maintenir du lien avec les personnes extérieures qui vous sont chères. Le lien social est un facteur de santé mentale et le maintenir est très bénéfique, surtout pour les personnes qui souffrent d’isolement. 

. Respecter scrupuleusement les consignes sanitaires pour se protéger et renforcer son sentiment de sécurité. 

. mettre en place des routines afin de structurer votre temps (lever et coucher à heures fixes, planning alternant activités et  pauses, se préparer comme si on allait travailler, maintenir son intérieur rangé,...).

. profiter du confinement pour retrouver du temps pour vous et pour ceux que vous aimez. Passer du temps agréable en famille/couple (regarder un film, jouer à un jeu, discuter, faire la cuisine, une activité manuelle,...) et aussi seul(e). Le plaisir de faire des choses seul(e) ou ensemble renforce les émotions positives. 

. pratiquer une activité physique chez soi, dans son jardin ou près de chez soi. Cela renforce le sentiment de bien être. Internet regorge de vidéos dédiées à l’activité physique en temps de confinement. 

. pratiquer la méditation, la cohérence cardiaque, le qi gong… afin de vous connecter pleinement au présent et d’évacuer les émotions négatives. Là encore, internet est d’un précieux recours pour cela

. avoir une alimentation équilibrée et saine, prendre le temps de cuisiner des produits frais, sains et savoureux

. renouer avec la nature et le printemps qui s’installe

. Orienter votre attention sur des choses qui vous font du bien, qui vous offrent une véritable distraction. les sujets de conversation, les films, les livres…. légers, drôles… à consommer sans modération !